Skip to main content

La Réforme a non seulement révolutionné la vie spirituelle, mais a aussi déclenché d'importantes évolutions sociales. Partant de la référence de Luther à la conscience personnelle, les hommes ont découvert de plus en plus leur propre personnalité - et se sont émancipés face à l'église et l'état. Cela a conduit à une érosion du pouvoir illimité des autorités en place. De la liberté individuelle résulte la liberté de conscience, qui marque notre vie commune dans l'état, l'église et la société. En conséquence, la Réforme a fait naître une nouvelle conception de la sphère publique. 

A l'aide de l'imprimerie déjà inventée au 15ème siècle par Gutenberg, les écrits de Luther se sont répandus de manière exponentielle et ce faisant aussi la langue qu'il utilisait. La traduction de la Bible en Allemand par Luther a été le fondement de la formation d'une langue allemande écrite unifiée. Elle a aussi permis pour la première fois à des gens moins cultivés un accès à la langue, la communication et les médias. L'imprimerie a remplacé le clergé, qui jusque-là est apparu comme la seule institution pouvant apporter le salut. La parole de Dieu fut désormais ouverte à tous ceux qui étaient capables de lire. Ainsi, la Réforme a déclenché une gigantesque poussée en matière d'éducation, car l'alphabétisation de la population entière - filles comme garçons!  - est devenue le nouvel idéal d'éducation.