Skip to main content

Pas de luthéranisme sans les « Ernestins » – 50 000 visiteurs sont attendus à l’exposition régionale de Thuringe  

La sixième exposition régionale de Thuringe est consacrée à une famille noble qui, pendant plus de quatre siècles, a influencé les destinées du continent européen. Les « Ernestins » furent d’importants promoteurs de la Réforme.

Scène de théâtre
Scène de théâtre avec Frédéric III et Luise Dorothea de Saxe-Gotha-Altenburg vers 1751 (image : J. F. Loeber / www.ernestiner2016.de)

Le Land (région) de Thuringe voit en son exposition régionale „Les Ernestins. Une dynastie marque l’Europe“, qui ouvre en même temps, le 24 avril, à Weimar et à Gotha, un « fulgurant coup d'envoi » de l'anniversaire de la Réforme l’année prochaine.  Elle devrait être considérée comme un jalon important sur le chemin vers l’exposition nationale spéciale „Luther et les Allemands“ l'année prochaine qui se tiendra au château de la Wartburg, a déclaré le ministre de la culture du Land de Thuringe, Benjamin-Immanuel Hoff, le mercredi 20 avril 2016 à Weimar. Philippe, Roi des Belges, et le président fédéral allemand, Joachim Gauck, parrainent cette exposition.

La protection du protestantisme, une préoccupation majeure

L'exposition conçue conjointement par la Fondation Classique de Weimar et la Fondation Château de Friedenstein de Gotha doit, jusqu’au 28 août, mettre à l’honneur une dynastie qui a, pendant plus de 400 ans, marqué la destinée de l’Europe. Tandis qu’à Gotha, les thèmes centraux de l’exposition sont la famille ernestine et leurs liens avec les familles royales de Grande Bretagne, de Belgique et de Grèce, ainsi que le territoire et l'art, Weimar se consacre à l’influence de la maison princière sur la religion, la science et l’Allemagne tout entière.

Un des plus importants représentants de cette dynastie fut le prince-électeur Jean Frédéric Ier de Saxe, dit « le magnanime » (1503-1554). Il était un partisan fidèle du luthéranisme et un promoteur de la Réforme. Suite à la Guerre de Schmalkalden, sa dynastie perdit le statut de prince-électeur au profit la ligne albertine de Saxe. En 1548, il fonda une nouvelle haute école, afin de préserver la doctrine luthérienne – qui deviendra par la suite l’Université de Iéna. « Jamais une dynastie n'a été aussi importante pour le luthéranisme que les Ernestins », résume le directeur général des musées de la Fondation Classique de Weimar, Wolfgang Holler, cet aspect.

 

Car la protection du protestantisme fut également un aspect central pour les successeurs du prince-électeur, mais aussi un moyen pour pour montrer la légitimité de leur dynastie. « Il est bien d’entendre la voix du pouvoir dans cette exposition », déclare le délégué du gouvernement de Thuringe à la Réforme, Thomas Seidel. Jusqu’au début de l'exposition sur la Wartburg, beaucoup d'autres voix vont se faire entendre; cette polyphonie provenant des différentes communes montre que l’anniversaire de la Réforme  n'est pas une fête « imposée d’en haut ».

Panorama d’une importante dynastie européenne

« La Réforme, l’appel de Goethe et de Schiller à Weimar et à Iéna, ainsi que l’introduction précoce en 1816 de la première constitution sur le territoire allemand, sont non seulement inséparablement liés à la Dynastie ernestine, mais sont jusqu’à nos jours importantes pour la culture historique et donc aussi pour la société allemande tout entière“, explique le ministre Hoff.

En tout, l'exposition montre sur une surface de 4000 mètres carrés environ 600 pièces d'exposition. Sur quatre sites authentiques des Ernestins – le Nouveau musée de Weimar, le Château-musée de Weimar, le musée ducal de Gotha et le Château de Friedenstein – les organisateurs souhaitent déployer un panorama de la plus importante dynastie européenne.

Pour le maire de Gotha, Knut Kreuch (SPD), une exposition régionale dans sa ville était due de longue date. « Nous l'avions attendue depuis longtemps », déclare-t-il. Plus de 25 000 visiteurs sont attendus sur les deux sites de la désormais sixième exposition régionale. Il n’est pas encore sûr que le Roi des Belges vienne à Gotha. Des négociations discrètes seraient en cours, déclare Martin Eberle, directeur de la Fondation Château Friedenstein. Il recommande de se tenir au courant des évolutions actuelles sur les réseaux sociaux  – par exemple en utilisant le hashtag #ernestiner2016.

Informations

Auteur:luther2017.de Source:epd Date:22-04-16
mots-clé:
L’exposition régionale de Thuringe, Thuringe