Skip to main content

Trois perspectives sur Luther

Les trois expositions nationales spéciales pour l’anniversaire de la Réforme en 2017 sont la principale contribution du gouvernement fédéral et des Länder à l’occasion de cet anniversaire. Pour la première fois, les points forts des des expositions ont été présentés. 

Monument de Martin Luther
Monument de Martin Luther (Foto: Thomas Lohnes / epd-bild)

Parole, musique, l’homme comme individu responsable – ce ne sont là que quelques-uns des thématiques qui ont été durablement marquées par la Réforme. À l’occasion du 500ème anniversaire de l’affichage présumé des thèses par Martin Luther, il s’agit de faire prendre conscience des conséquences de la Réforme pour la société actuelle. Pour cette raison, trois expositions nationales spéciales se consacrent à partir du printemps 2017 au réformateur Martin Luther ainsi qu’à l’histoire de son impact. 

La réforme – plus qu’un événement du 16ème siècle

Sous le titre commun « La pleine force de la Réforme » les expositions spéciales invitent à plonger dans l’histoire de l’impact de la Réforme. Les trois grandes présentations à Berlin, Wittenberg et Eisenach se complètent et dessinent « dans leur ensemble une image contrastée de Luther et de la Réforme, a déclaré Barbara Wolf du Musée historique allemand lors de la présentation des plans mardi (16 août) à Berlin. Mais elles pourraient aussi être considérées chacune en elle-même. 

Une voyage à travers quatre continents

L’ouverture des expositions nationales spéciales est assumée par le Musée historique allemand de Berlin. À partir du 12 avril 2017, le musée présente dans le Martin-Gropius-Bau l'exposition « L'effet Luther. 500 ans de protestantisme dans le monde. » Comme le révèle déjà le titre, l'accent de l’exposition ne sera pas mis sur le réformateur lui-même. « Luther est l’occasion, non l’objet de cette exposition », explique la responsable du projet, Anne-Katrin Ziesak, la conception du musée. Pour cette raison, la Réforme du XVIème siècle ne constituera qu’une petite partie de la présentation.

L'exposition met plutôt l'accent sur l’histoire de l’impact mondial de la Réforme, jusqu’à nos jours. À l'aide de l’exemple de la Suède, des Etats-Unis, de la Corée du Sud et de la Tanzanie, on suit les différentes et diverses traces, que le protestantisme a laissé dans le monde. Des pièces d'exposition d’un haut niveau, des prêts d'œuvres d'art nationaux et internationaux, emmènent les visiteurs sur un voyage à travers quatre continents. Les potentiels de conflit inhérent au protestantisme n’y passent pas sous silence. L’évangélisation de force des Sami par l’Église de Suède ou les défis lancés aux églises luthériennes par les pentecôtistes ne sont que deux aspects de l’histoire du protestantisme riche en conflits.  

La Wartburg
La Wartburg, un lieu de mémoire de l’histoire allemande (Foto: Jens-Ulrich Koch / epd)

Images Luther au fil du temps

Tandis qu’à Berlin, on se concentre sur l’importance internationale de la Réforme, à Eisenach le regard se tourne vers l’intérieur – plus précisément l’histoire de la réception de Martin Luther en Allemagne. Avec plus 350.000 visiteurs par an, la Wartburg à Eisenach est le site commémoratif de Luther le plus visité au monde, c'est pourquoi elle est un cadre incontournable pour une exposition nationale spéciale. C'est le 4 mai 2017, à l’occasion de la date historique où Luther a été emmené à la forteresse, que l'exposition « Luther et les Allemands » ouvre ses portes. 

Sur plus de 1.000 mètres carrés, l’exposition apporte la lumière sur la relation  mouvementée entre le réformateur Martin Luther et « ses » Allemands. Plus de 300 pièces d'exposition, dont des tableaux, des ouvrages imprimés et des objets du quotidien montrent comment chaque époque a développé et marqué sa propre image de Luther. Dans les cours intérieures, des répliques historiques invitent à découvrir l’époque de la Réforme, telles une reconstruction accessible de la voiture de voyage de Luther.

La plus grande pièce d'exposition est certainement la Wartburg elle-même. Martin Luther a vécu près d’un an sous le pseudonyme de Junker Jörg derrière les murs protecteurs de la place forte. C’est ici qu’il a traduit le Nouveau Testament en allemand et ainsi posé les fondations d’une langue écrite unifiée. Par conséquent, la Wartburg comme lieu de mémoire important de l’Allemagne sera un des thèmes de l'exposition. Deux autres thèmes se consacrent aux conséquences de la doctrine de Luther ainsi que instrumentalisation de la Réforme. 

Stefan Rhein
Stefan Rhein présente les points essentiels de „Luther! 95 trésors – 95 hommes ». (Foto: Michael Achhammer / KNO)

Faire connaissance avec Luther 

La troisième exposition nationale spéciale aura également lieu dans un authentique lieu lié à la vie de Luther: l’Augusteum de Lutherstadt Wittenberg. À partir du 13 mai 2017, l'exposition « Luther! 95 trésors – 95 hommes » invite à faire connaissance avec l’homme Martin. Selon les voeux du directeur de la Fondation des monuments commémoratifs de Luther en Saxe-Anhalt, Stefan Rhein, les visiteurs doivent « s'approcher de l'existence de Luther ».

Au centre de l'exposition, l’événement central de l'anniversaire, l’affichage des thèses par Luther. L'exposition est composée de deux parties: La première partie – « 95 trésors «  – illustre à l'aide de pièces d'exposition choisies provenant de l’entourage du jeune Luther, le chemin qu’il parcourut jusqu’à devenir réformateur. La seconde partie présente « 95 personnes », qui, dans leur vie ont établi une relation personnelle avec Luther et son œuvre. Parmi les 95 personnalités présentées et qui se réfèrent au Réformateur, on compte Martin Luther King, le magnat de la presse allemande Axel Springer ou une manifestante du mouvement Occupy à Hongkong. Même Astrid Lindgren en fait partie: Son personnage de livres pour enfant, Karlsson sur le toit est cite en permanence Luther avec l'expression « Ceci est une chose profane ». 

Les expositions nationales spéciales pour l’anniversaire de la Réforme sont placées sous le patronage du Président fédéral allemand Joachim Gauck et constituent le thème central de la contribution de l’État pour cette année d'anniversaire. Déjà en 2015 eut lieu la première exposition nationale spéciale – « Luther et les princes ».

Informations

Auteur:luther2017.de Source:DHM/Wartburg Stiftung/Luthergedenkstätten Date:19-08-16
mots-clé:
expositions nationales spéciales, l’anniversaire de la Réforme,